BARON LANTEIGNE | EXPOSITION

BARON LANTEIGNE
23.02 — 23.03 / 2024
Dans le cadre du 50e anniversaire du centre, Sporobole présente l'exposition Cinématographie de la matière virtuelle de Baron Lanteigne!

Vernissage : Vendredi 23 février 2024 ‑ 17 H

Dans le cadre du 50e anniversaire du centre, Sporobole présente l’exposition Cinématographie de la matière virtuelle de Baron Lanteigne!

DOUBLE VERNISSAGE : ne manquez pas la soirée d’inauguration de l’exposition de Baron Lanteigne, présentée en galerie, et de l’œuvre sonore d’Érick d’Orion, diffusée dans la vitrine sonore!

Après une brève allocution du directeur général, Éric Desmarais, l’artiste Baron Lanteigne fera une courte performance autour de son travail. Le lendemain, il s’entretiendra avec Vicky Chainey Gagnon, notre directrice de la programmation artistique, dans le cadre d’une causerie sympathique agrémentée d’un léger goûter.

CAUSERIE LE SAMEDI 24 FÉVRIER AVEC L’ARTISTE à 14 h

Cinématographie de la matière virtuelle – Recherche en cours

En s’intéressant aux langages esthétiques développés par diverses communautés en ligne, Baron Lanteigne explore un rapport au monde réel qui semble déphasé : les technologies numériques qui filtrent notre expérience dans le monde virtuel ajoutent une friction à notre vie quotidienne. Inspiré par l’improvisation musicale et l’art performance, l’artiste module ce filtre pour intensifier ou diminuer cette friction. Il explore les ambiguïtés et les imperfections qui se cachent dans les moments de transition entre ces états où le degré de friction rapproche ou sépare du virtuel.

Pour cette itération à Sporobole, il présente une installation écranique dont le contenu s’ouvre sur un monde virtuel qui aura été performé en temps réel dans l’espace de la galerie.

Cinématographie de la matière virtuelle est un projet de recherche qui réunit l’installation, l’animation et la performance. Les écrans agissent comme un portail fragmenté vers un monde en mouvement où l’artiste explore la résistance technologique pour créer des moments d’ambiguïté et d’imperfection. Des capteurs de mouvement lui permettent d’interagir avec des formes organiques dans le monde virtuel, révélant ainsi une esthétique glitch alors que ces simulations sont poussées à l’extrême. La manifestation de cette « matière virtuelle » détourne les outils numériques et explore de nouvelles possibilités esthétiques. L’installation multi-écrans, avec ses câbles et ses composantes informatiques, matérialise cette interaction spontanée avec le virtuel.

L’œuvre remet en question l’ergonomie des technologies et les contorsions subies suite à son contact. Les œuvres qui émergent de ce système ouvert et vulnérable sont les traces de cette recherche et non une finalité.

Baron Lanteigne a déjà effectué une résidence de recherche et de création avec nos développeurs en technologies numériques pour son projet La plante présenté dans l’exposition JEU_ART_GAME / INTANGIBLE ENTRE-DEUX en 2022