visites sur rendez-vous

FRÉDÉRIC LAVOIE / EXPOSITION ET PRÉSENTATION D'ARTISTE / QUÉBEC CHASSE ET PÊCHE, LES ANNÉES 70

FRÉDÉRIC LAVOIE
13.02 — 13.02 / 2014

14h - 16h30

Frédéric Lavoie travaille principalement le médium vidéographique, à travers lequel il questionne, depuis plus de dix ans, la notion du point de vue par le biais de l’observation et de l’écoute. L’œuvre qu’il propose à Sporobole fait suite à une récente installation vidéo intitulée À l’affût et à l’écoute (2011), dans laquelle l’artiste a amorcé une recherche visuelle et sonore sur le thème de la nature sauvage. Il a filmé, à la façon documentaire, des animaux dans leur habitat et un chasseur effectuant laconiquement divers appels. Ces images, réparties sur quatre moniteurs, étaient accompagnées d’une bande sonore conçue à partir de sons captés dans le paysage ou simulés par des bruiteurs.

Cette fois, Frédéric Lavoie est allé puiser dans la culture populaire de la chasse et de la pêche en fouillant les archives de la première revue québécoise consacrée à ce sujet : Québec chasse et pêche, fondée en 1971 et devenue par la suite Sentier chasse et pêche. L’œuvre se présente comme une ethnographie visuelle réalisée à partir de l’ensemble du contenu de la revue (photographies documentaires, titres, publicités, graphiques, encarts, légendes). Les images extraites des 120 numéros parus entre 1971 et 1981 sont classées par thèmes – portraits individuels et de groupe, enjeux écologiques, amérindiens, animaux morts et vivants, armes à feu, masculinité et féminité, alimentation, curiosités, désuétudes, traditions – et analysées, avant d’être montées sous la forme d’animations vidéo. Ces nouveaux assemblages, déployés sur plusieurs écrans, soulignent l’abondance du matériau et l’impossibilité d’en faire le tour. À travers ce bestiaire d’images animées, l’artiste propose un récit synthétique et ouvert du Québec sauvage des années 1970. Cette décennie, marquée notamment par la transition du noir et blanc à la couleur dans l’image imprimée, permet un recul sociologique et technique.

« Je désire créer un inventaire qui représente à la fois la fabrication d’un récit, un système typologique dans lequel les signes sont triés et reclassés selon leur appartenance et une lecture sociohistorique et iconographique du Québec « sauvage » des années 1970. »

Québec chasse et pêche, la première décennie illustre son propre mécanisme de création : le cadrage englobe la zone de travail de l’artiste, sa table et ses mains à la recherche d’une nouvelle image révélatrice de sens. Cette stratégie anime, dynamise l’archive elle-même, tout en renforçant la distanciation ludique vis-à-vis du document. En plus de la vidéo, divers objets et impressions issus du travail d’archive, créés pour cette exposition, occuperont la salle et serviront d’entrée en matière dans cet univers de chasse et pêche.

///////

L’artiste Frédéric Lavoie nous entretiendra de son processus de travail et des idées issues de sa dernière installation présentée à Sporobole, Québec chasse et pêche, la première décennie. Nous présenterons un documentaire sur la pêche produit dans les années 70, époque sur laquelle s’est penchée F. Lavoie pour sa pièce vidéo, et le philosophe Alain Létourneau de l’université de Sherbrooke se joindra à nous pour une conférence :

Vers un décodage iconographique de nos rapports à la nature. Quelles questions éthiques pour quelles actions environnementales?

Cette présentation vise à ouvrir un échange avec les participants à partir des images rassemblées et (en quelque sorte) recrées par Frédéric Lavoie. Les images redistribuées en un matériau vidéographique riche et diversifié s’insèrent explicitement dans une perspective inspirée de l’ethnographie. À première vue, s’y joue la mise en scène de la nature vivante par le biais de l’image et du signe, ceci dans des lieux sociaux quotidiens ou festifs, et je demanderai quelles lectures de nos rapports à la nature peuvent s’y lire. La séance pourra aussi permettre de revenir sur le contexte économique et socio-culturel des années 1970 pour un Québec amateur de pêche, par le biais d’un film de Jean Chabot (ONF, 1975), qui sera visionné en séance. En s’appuyant sur ces diverses œuvres, il s’agira de revenir sur bien des axes de nos rapports historiques et culturels à la nature. En caractérisant les relations variables à la nature ainsi mises en perspective, il s’agira d’amorcer une réflexion éthique environnementale, qui prendra la forme de questionnements sur les actions intentionnelles et non intentionnelles, tenant compte le plus possible des forces et faiblesses de nos organisations sociales.

Professeur de philosophie et d’éthique appliquée à l’Université de Sherbrooke, Alain Létourneau poursuit des recherches en communications et en gouvernance environnementale. Il s’est notamment intéressé au cinéma, aux communications organisationnelles et aux questions de gouvernance de l’eau, notamment dans Vers une gouvernance de l’eau au Québec, ouvrage co-dirigé en 2008 et publié chez Multimondes, et aussi dans L’universitaire et les médias : une collaboration risquée mais nécessaire, paru en 2013 chez Liber.

Entrée libre :

14h00 Présentation d’artiste de Frédéric Lavoie

14h30 Présentation du documentaire

15h30 Présentation d’Alain Létourneau / échanges avec le public.

/////

Soirée de contes sur le thème de la chasse à Sporobole en collaboration avec la Maison des arts de la parole. Avec Jean-Sébastien Dubé, Patti Warnock et Petronella van Dijk.

Le vendredi 21 février à 20h au 66 rue Albert (2e étage), dans le laboratoire de son de Sporobole. 

La chasse et la pêche… loisir, nécessité, passion ?  Peu importe la raison, ces activités nourrissent nos imaginaires depuis la nuit des temps. Contes, anecdotes, récits de vie, trois conteurs vous proposent de découvrir ce soir leurs plus belles histoires à ce sujet.