Diffusion

SOIRÉE PERFORMANCES | FESTIVAL DU TEXTE COURT

Samedi 27 mai 2023 – 20 h

 

Dans le cadre du Festival du texte court chapeauté par la Maison des arts de la parole, Sporobole présente trois performances qui mettent le langage en jeu.

 

Oana Avasilichioaei présentera (en anglais) des extraits de “Operator”, une performance multimédia qui utilise la vidéo, la voix, l’électronique, des objets et des microphones de contact pour aborder les thèmes de la surveillance et du contrôle, ainsi qu’une deuxième oeuvre, qui mettra en valeur l’agentivité de la voix et le jeu vocal.

 

Sebastian Dicenaire présentera le premier épisode de «Pamela», un projet multimodal et tentaculaire. Au départ, un roman à l’eau de rose déjanté, infecté par un virus poétique déréglant le système « langage » du monde lisse de Barbie. Le projet s’emballe et prend des allures de tract philosophique incontrôlable, mâtiné de sitcom trash et de tragédie grecque. Très vite, pendant l’écriture, des morceaux du livre se détachent vers le sonore, flottent en apesanteur vocale hors du livre pour se cristalliser sous forme de performances de « cinéma pour l’oreille », à base de vieilles bandes-son de films kitsch.

 

Le duo Massecar – d’Orion proposera une relecture personnelle et plus théâtrale de certains passages de L’Apocalypse de Jean, une œuvre phare du compositeur français de musique concrète Pierre Henry (1917-2017). À l’origine, nous pouvons comprendre cette œuvre comme un manifeste, une défense des pouvoirs de la musique concrète et de l’art audio, capable de susciter chez l’auditeur des visions intérieures et des représentations imagées. Sous-titrée «lecture électronique en cinq temps», L’Apocalypse a pour «soliste» la voix de Jean Négroni.

 

C’est gratuit!