MICHAEL ASBILL (NY)

MICHAEL ASBILL
30.12.2013 / 29.03.2014

Sporobole reçoit l’artiste américain Michael Asbill pour une résidence de recherche et de production d’une durée de trois mois. L’artiste, qui travaillera en collaboration avec le Tremplin 16-30 et la Coalition Sherbrookoise de travail de rue, y mobilisera les jeunes adultes marginalisés autour d’un projet à saveur sociale.  Les équipements et les laboratoires de production de Sporobole permettront à l’artiste d’explorer les limites de la production non commerciale d’images lenticulaires. Un atelier pratique sera aussi offert à la communauté afin d’explorer cette technologie.

Michael Asbill est un artiste de l’installation, des pratiques sociales et de l’art public. Il vit et travaille dans l’état de New York, aux États-Unis. Son projet a été supporté par le Arts Services Initiative of Western New York dans le cadre d’une entente entre le New York State Council on the Arts et le Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

Formations Centre-ville

Michael Asbill sera un artiste invité à Sherbrooke de janvier à mars 2014 dans le cadre d’un échange d’artistes en résidence dans l’État de New York et la province de Québec. En partenariat avec Sporobole, Centre en art actuel, et en collaboration avec les jeunes de la rue et les travailleurs sociaux du Tremplin 16-30 et la Coalition Sherbrookoise pour le Travail de Rue Le Tremplin 16-30, et le collectif de graffiti « impair », Michael créera une série de graffitis et d’installations sculpturales lenticulaires spécifiques au centre-ville et une exposition culminante à l’Espace Zybaldone (la galerie du Tremplin) avec le titre de travail « Centre-ville Formations ».

L’élément central de « Centre-ville Formations » sera un groupe d’installations photographiques lenticulaires en grappes de cristal, créées avec les jeunes adultes du Tremplin et de Coalition Sherbrookoise. Chaque groupe d’installations présentera des représentations fragmentées et animées des perspectives des participants au projet, tirées de la vie quotidienne et saisies par la photographie. Au cours de la résidence, les œuvres d’art se cristalliseront et seront présentées à l’intérieur et à l’extérieur le long de la rue Wellington Sud, la rue principale du centre-ville où vivent la plupart de ces jeunes.

Pratique sociale

Michael travaille avec plusieurs collaborateurs du Tremplin et de la Coalition Sherbrookoise. Ces deux organisations étonnantes sont au service des jeunes adultes qui sont confrontés à toute une série de problèmes, notamment la santé mentale et la toxicomanie. Le Tremplin, en tant qu’organisation, propose des logements de transition et Coalition Sherbrookoise travaille avec les jeunes des rues. En s’engageant auprès des participants et du personnel, Michael cherche, par le biais de ce projet de collaboration, à créer un sentiment de lien social entre les personnes impliquées et, ce faisant, à souligner la valeur de l’autoréflexion, de la paternité et de l’interprétation de ses propres histoires sur sa propre vie dans le cadre plus large de la communauté.

Temps mort + surveillance

Certains des participants/collaborateurs se verront prêter des caméras de surveillance (utilisées principalement pour la chasse et le pistage du gibier et la surveillance). Ils seront invités à placer stratégiquement les caméras pour révéler quelque chose sur leur vie qu’ils aimeraient partager. Beaucoup de ces jeunes se retrouvent régulièrement sous surveillance. Comment utiliseront-ils les caméras lorsqu’ils contrôleront la surveillance ? Les caméras sont conçues pour être placées dans un seul endroit statique et réglées pour prendre des photos à intervalles réguliers (10 secondes à 60 minutes) ou pour capturer des images lorsqu’elles sont déclenchées par un mouvement.

Les images capturées seront récoltées et examinées par les collaborateurs sur une base régulière. Des séries d’images seront sélectionnées et utilisées pour créer les animations lenticulaires photographiques. En outre, il sera possible d’utiliser toutes les images photographiques sélectionnées pour créer des vidéos en stop-motion qui pourront être mises en ligne et/ou projetées dans l’espace de la galerie.

Graffiti

L’expression de la culture de rue des jeunes est déjà très évidente à Sherbrooke sous la forme de graffitis richement superposés. Les installations extérieures de cristal bénéficieront grandement de la proximité contextuelle des graffitis. De la même façon que les cristaux sembleront sortir des fissures architecturales du centre-ville, les graffitis se sont déjà répandus comme des lichens poussant sur les rochers, comme une formation environnementale presque naturelle. Pour tirer parti de cette synergie passionnante, Michael collaborera avec une équipe de graffeurs connue sous le nom de « impair » pour créer une installation murale ambitieuse et une pièce maîtresse pour la galerie.

Recherche technique : Expériences lenticulaires

Le travail pour ce projet aura lieu à Sporobole. Les installations extraordinaires du Sporobole permettront également d’intégrer un volet recherche à cette résidence. Pendant son séjour, Michael explorera les limites de la production d’animations lenticulaires non commerciales à base de photos. Les images extraites des caméras de piste au cours du projet seront utilisées pour générer des tirages lenticulaires animés comportant jusqu’à 36 images individuelles. Étant donné que la fréquence d’images standard pour les films est de 24 images par seconde, chacune de ces impressions lenticulaires expérimentales présentera une seconde et demie de vidéo. L’imagerie source en time-lapse est capturée par intervalles de 10 secondes ou plus, ce qui signifie que le temps écoulé représenté dans notre tirage lenticulaire de 36 images est d’un minimum de 360 secondes ou 6 minutes. Chaque tirage fonctionnera comme un film très court, mais dans sa forme de tirage 2-D, il ressemblera davantage à une photo de film. Cela ouvre la porte à une enquête sur le potentiel narratif unique de cette technologie, et est encore aggravé par l’intention de Michael de créer des formes de cristaux à multiples facettes à partir de plusieurs tirages lenticulaires.