visits by appointment

Sound Window 2015

 

Vitrine Sonore 2015

INVITATION TO THE SOUND WINDOW ROUND-TABLE

Saturday, September 26, from 2 p.m. to 4:30 p.m.

 

Sporobole is pleased to invite you to listen to the works and meet the artists that have taken part in Sound Window 2015. The round-table will be hosted by the curator, Hélène Prévost, and will be comprised of composers France Jobin and Chantale Laplante, as well as special guests Chantal Dumas (who created the first work for Sound Window) and Nicolas Bernier, curator of the 2016 edition. The event will include a visit of the spatialisation laboratory, a presentation of the diffusion device by Frédéric Dutertre, and artist talks by the artists-in-residence. Free admission.

Sporobole launched a new program that provides a curator the opportunity to gather sound artists around a curatorial approach and concepts about the Sound Window diffusion device. During a three-week residency, each artist has unlimited access to the sound laboratory and develops a project which will be broadcast and discussed during the round table.

The Sound Window is a permanent system for sound projection on the façade of Sporobole, along the sidewalk on Albert Street. Made up of sixteen loudspeakers, it makes it possible to enter into direct contact with passers-by making their way to the above-ground parking garage next door to Sporoble on city’s main street, Wellington. The linear arrangement of the sixteen speakers and their position at the geometrical interface between Sporobole and the thoroughfare make this new outdoor sound gallery a singular platform for sound spatialisation and the projection of works of sound art.

 

Text by curator Hélène Prévost

L’espace extérieur de Sporobole propose sur sa façade une installation fort discrète lorsqu’on n’y prête pas trop attention. En marchant, en se déplaçant entre deux activités, deux lieux, mécaniquement, la marche ne servant qu’à ça, souvent, un mode de transport. On pourra croire y voir une corniche originale, d’un architecte à l’esprit libre. Lève-t-on même la tête? Les yeux et les oreilles fixés au sol.

Puis des artistes placent le corps au centre de l’écoute. Injectent une langue, des mots, déclenchent un mouvement, qui n’est pas celui connu du vent, ou de la circulation, ou des pas autour de soi. S’arrêter, écouter, poursuivre. En parler peut-être. Revenir demain. Tout le jour et une partie de la soirée, presque la nuit, sans arrêt, non-stop, une vie auditive défile. Vient de nulle part et va nulle part. Sans visage, discrète, elle colle à la devanture de briques. « L’auditeur peut alors faire l’expérience d’une double traversée celle de l’espace de l’oeuvre et de l’espace citoyen. » (Chantale Laplante)

Bien que le mot œuvre ne s’applique pas pleinement.
Il ne s’agit pas à proprement parler de la diffusion d’une œuvre sonore sur haut-parleur. Mais plutôt de la fusion d’un système de diffusion à une écoute du monde. Les mouvements aléatoires ou non qui gèrent la très longue partition amplifieront le non-lieu et accompagneront, sans queue ni tête, la déambulation. L’oeuvre sonore se révélant au rythme de la marche, de l’heure, selon les allures du temps et du ciel. Chaleur, pluie, grêle, ombre, vent sec, pavés brûlants.

Le défi de s’insérer dans un tissu urbain, las, à plat, sans contour apparent, fluide, sans objet.
Un geste minimal vient sculpter l’espace sonore. Si petit et il prend une telle place. Il redessine l’architecture des habitudes. Prendre telle rue, tourner à droite puis à gauche. Revenir sur ses pas. Tendre le bras ou l’oreille.
« Nous avons tous la capacité d’ignorer l’espace que nous devons emprunter pour arriver à destination » (France Jobin)

La Vitrine Sonore fragmente et étire le temps, dessine un discret labyrinthe où mener la curiosité, le besoin de se relier à ce qui nous est étranger, à pousser la porte sans frapper puisque le parcours n’appartient qu’à celui ou celle qui franchira l’espace, abordera la marche en ligne, le long de 16 voies.

 

Chantale Laplante: artist-in-residence – May 18 to June 7 and August 5 to 8

Chantale Laplante, compositeure, improvisateure et artiste sonore, explore les genres musique instrumentale, mixte et électroacoustique, l’improvisation avec ordinateur et plus récemment l’approche in situ. Elle a été artiste en résidence dans plusieurs centres d’artistes au Canada et en Europe, dont le Centre d’arts contemporains de Glasgow, le Centre d’arts de Banff, la Internationale Künstlerhaus Villa Concordia en Allemagne.

Son travail repose sur la sensation et le champ phénoménal du lieu qu’elle approfondit à travers ce qu’elle nomme un donner à entendre et l’émergence d’une écoute incarnée. Boursière du FQRSC, elle est doctorante en Études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur son concept de l’hyperécoute et l’expérimentation du genre installation-concert qui a entre autres mené à l’événement « Intra-muros » présenté en juin 2014 dans les trois salles du Pavillon du Coeur des Sciences à Montréal. Àl’automne 2013, elle était au Japon (Tokyo et Kyoto) pour poursuivre une recherche sonore en immersion dans les jardins japonais. À l’automne 2014, elle présentait une création radiophonique autour de l’oeuvre CARNETs de l’auteure Marie-Line Laplante avec qui elle forme le collectif MLC.

RESIDENCY PROJECT

assi/terre [titre de travail]

L’oeuvre assi/terre [titre de travail] est tissée de deux langues : l’innu et le français. L’innu, langue sur la frontière du disparaître/apparaître, et le français langue de traduction. C’est un va-et-vient entre le chant et le sens qui traverse la trame sonore. À travers les liaisons de vocables et de bruissements, et au détour d’une promenade, l’auditeur peut alors faire l’expérience d’une double traversée celle de l’espace de l’oeuvre et de l’espace citoyen.

assi/terre [titre de travail] met à profit le dispositif de diffusion éminemment déambulatoire du centre d’artistes Sporobole en multipliant les traversées et en démultipliant, par effet de saisie, notre capacité perceptive du monde.

Lecture innu : Alexsa KcKenzie
Programmation Max-MSP : Julian Stein

/// Chantale Laplante /// Présentation du projet assi/terre /// Vitrine Sonore 2015 from Sporobole on Vimeo.

 

France Jobin: artist-in-residence – June 9 to 20 and July 30 to August 4

France Jobin is a sound / installation / artist, composer, and curator residing in Montreal, whose audio art, qualified as “sound-sculpture”, reveals a minimalist approach to complex sound environments where analog and digital intersect. Her installations incorporate both musical and visual elements inspired by the architecture of physical spaces. Her work can be “experienced” internationally in varied music venues and new technology festivals, such as Mutek, Flussi, FIMAV, SEND + RECEIVE, Club Transmediale, ISEA RUHR 2010, surface tension tour Japan.

Jobin has solo recordings on many renowned labels, mainly ROOM40 (AU), LINE (US), nvo (AT), Baskaru (FR) and ATAK (JP). Her sound art is also part of countless compilation albums. The collaborative album ligne, created with sound artist Tomas Phillips, was released on the ATAK label (JP).

Invited by the AIR Artist-In-Residence program in Krems, she created und transit, a sound installation set in the MinoritenKirche cloister in Stein (AT). A recent collaboration with artist Cédrick Eymenier (FR) resulting in “EVENT HORIZON” was presented in Paris, at the Venezuela Biennale, the Torrance Art Museum in Los Angeles, and at ISEA RUHR 2010. In 2011, Jobin was one of five international artists to present her sound installation, Entre-Deux, in the new media exhibit Data/Fields, curated by Richard Chartier in the Washington, DC area, along with Ryoji Ikeda, Mark Fell, Caleb Coppock, and Andy Graydon. A new audio visual collaboration with Italian artist Fabio Perletta and xx+xy visuals will debut in the fall 2014 at A x S / ak-sis / FESTIVAL 2014 | CURIOSITY as part of the Synergetica Screening (CA).

“immersound”, a concert event/philosophy initiated by Jobin, proposes a dedicated listening environment to seek out/explore new experiences in the listening process. First produced in 2011 at Oboro in Montreal, she continues to curate and produce the event.

She was a finalist at the Sonic Arts Awards 2014(IT) in the Sonic Research category. In January 2013, the Conseil québécois de la musique awarded France Jobin with the prestigious Opus Prize for Concert of the year – Category Musiques Actuelle, électroacoustique for her concert at AKOUSMA 8.

France Jobin’s work continues to evolve as technologies enable her to create new environments.

RESIDENCY PROJECT

und transit

We all have a capacity to ignore the space we must use to get to our destination. Like most passage ways, they are a means to an end, and rarely are treated as an end in itself. Upon being introduced to minoritenplatz, I was immediately struck by the loneliness and practicality of this passage way.

Inspired by the solitary and functional aspects of the Sound Window location, I plan to collect a number of field recordings from in and around its emplacement, in order to create a series of soundscapes based on the sound of emptiness in this space.

 

/// France Jobin /// Présentation du projet und transit /// Vitrine Sonore 2015 from Sporobole on Vimeo.

 

Hélène Prévost – curator

Artiste sonore, musicienne, réalisatrice radio, adepte du (re)mixage, de la diffusion sur multiple haut-parleurs de diverses qualités et sur écouteurs domestiques dans une perspective frontale et dans une proposition semi-installative. (Diversification des sources et multiplications des points de diffusion.)

Projets récents : RIM14ze (Tour de Bras, Rimouski), PHON/13 (Oboro), MM/12ze (Mois Multi, Québec), U/Onze (Akousma 2011), C/Onze,+-/_\-+(Daïmon), 24gauche, Les fantômes des lots vacants (Minute), Calendar, Transgressive transmissions, a<varia>ctions, TAP, Vol Qualifié (Avatar), Simulcast, La Chute, Luigi’s Avatar, Jeudis tout ouïe, Montréal et Victoriaville Matière Sonore.

De 1978 à 2007, à titre de réalisatrice radio, se consacre à l’enregistrement et à la diffusion de musiques expérimentales et exploratoires à Radio-Canada (Musique Actuelle, Le Navire « Night », Bande à part). Initie des projets pour le web et coordonne la participation artistique de la radio aux festivals FIMAV, MUTEK, Montréal Musiques Actuelles, ainsi qu’à des projets tels les Symphonies Portuaires et le SILOPHONE (The User). Quelques publications dans Circuit, Esse, Artexte, Musicworks lui permettent de documenter des aspects de la pratique de l’art audio et de partager son écoute du sonore. Plusieurs contributions discographiques. Cd solo «« àlaplage » (Tour de Bras cd-2014).