Diffusion

PROJET ArTIA | COMMUNIQUÉ

Logos de Projet collectif, de la Société des arts technologiques (SAT) et de Sporobole

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Un financement de 1 063 500 $ pour le projet ArtIA chapeauté par Sporobole, la Société des arts technologiques (SAT) et Projet collectif

Sherbrooke, le 12 juin 2024 — Sur fond de changements et de défis numériques de plus en plus complexes auxquels fait face le milieu culturel, le projet ArtIA, mis sur pied par Sporobole, la SAT et Projet collectif, reçoit un financement 1 063 500 $ du gouvernement du Québec.

Le projet ArtIA porte sur la réalisation d’un laboratoire d’exploration et de recherche autour des enjeux et des impacts de l’intelligence artificielle (IA) sur le secteur artistique. Il comprend quatre initiatives majeures :

  • Chantier IA de Sporobole : Exploration des outils IA par des artistes au cours de 130 semaines de résidences de recherche, réparties sur trois ans, qui visent à comprendre l’impact de l’IA sur la création artistique;
  • Libération contrôlée des outils IA : Prototypage et déploiement expérimental d’outils IA dans des organismes culturels pour automatiser des tâches et évaluer l’éthique et les retombées potentielles;
  • Pratiques et imaginaires de l’IA créative : vers des communs de l’apprentissage automatique pour la création numérique. Collaboration entre la SAT, Sporobole et d’autres partenaires pour explorer la conception et les usages des outils et des infrastructures d’IA dans la création numérique afin d’en faire des communs pour le milieu;
  • Documentation des savoirs : Exploration d’outils IA pour la captation des savoirs. Création d’une base de connaissances collaborative sur l’IA dans le secteur des arts et de la culture.

Cet ambitieux programme émerge dans le contexte d’évolution rapide de l’intelligence artificielle (IA) et de ses impacts sur le secteur artistique et culturel. Il réunit une équipe tactique composée d’éléments clés du milieu artistique et culturel au sein d’un laboratoire de recherche-action. Dans le but de favoriser une approche critique face à l’adoption des technologies de l’IA au sein du domaine artistique, le projet veille à s’assurer que la valeur ou les avantages de celles-ci demeurent dans le milieu déjà affaibli par deux décennies d’évolution numérique globalisante qui se sont faites à ses dépens.

À propos des partenaires

Sporobole, en tant que centre de recherche et de production artistique, se distingue par son engagement envers l’innovation dans les arts. Axé sur les projets collectifs, Sporobole offre un modèle d’affaires évolutif et flexible, réunissant des experts de pointe en technologie et des liens étroits avec le monde universitaire.

La SAT (Société des arts technologiques), reconnue pour son rôle majeur dans la création numérique, se distingue par ses projets interdisciplinaires qui explorent les intersections entre arts, sciences et technologies. Elle favorise une approche participative expérimentale, créant ainsi un laboratoire vivant où convergent divers domaines créatifs.

Projet collectif apporte une expertise en documentation et valorisation des savoirs, et sa plateforme numérique, Praxis, constitue un atout essentiel. Praxis offre le potentiel d’accueillir des projets de bases de connaissances et d’amplifier la collaboration en permettant la mutualisation des savoirs.

Ensemble, ces partenaires forment une alliance puissante, unissant leurs forces pour structurer l’émergence de communs dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la création artistique.

Logos du Gouvernement du Québec et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)

-30 –

Renseignements : Sophie Drouin, responsable des communications
Sporobole
[email protected]